First Nations Tax Commission – Commission de la fiscalitè des premières nations
appelez-nous: +1 (855) 682 3682
18th Jan 2017 | by: FNTC

La bande indienne de Williams Lake s’efforce depuis longtemps d’encourager la positivité dans une communauté bien portante, et ses perspectives d’avenir sont encore plus enthousiasmantes et variées aujourd’hui. Cette bande vit actuellement une période de changement productif et stimulant. Elle est consciente qu’il lui faut une stratégie à long terme pour exercer un plus grand contrôle sur ses terres et acquérir plus d’autonomie gouvernementale.

Suivant l’exemple d’autres communautés autochtones prospères, la bande indienne de Williams Lake a commencé à exploiter judicieusement ses biens fonciers en explorant et en appliquant des stratégies bénéfiques d’imposition et de tenure à bail afin de consolider sa prospérité dans l’avenir. Avec ces recettes, la bande est mieux en mesure de répondre aux besoins de sa communauté qu’en ayant simplement recours aux mécanismes de financement des programmes gouvernementaux.

Les terres de la bande n’ont pas encore fait l’objet d’aménagements à grande échelle, mais leur emplacement est spectaculaire et leur potentiel inexploité est considérable. La principale réserve de la bande est située le long de l’autoroute 97 en Colombie-Britannique, le plus important corridor de transport nord-sud de la région, à quelques minutes à peine du lac Williams. Le développement économique potentiel de ces terres aux paysages exceptionnels sera fortement rehaussé par l’ajout de voies de circulation et les autres travaux d’amélioration de l’autoroute 97 qui sont en cours. La réserve abrite également les installations de l’entreprise Pioneer Log Homes qu’on peut voir dans l’émission de téléréalité à succès Timber Kings, émission qui a beaucoup contribué à faire connaître la bande et son territoire, ainsi que le reste de la région.

La bande de Williams Lake exploite diverses entreprises, comme le populaire terrain de camping Chief Will-Yum. Les recettes générées par celui-ci y sont réinvesties pour améliorer les services offerts, tout comme les revenus du terrain de golf Coyote Rock Golf, aménagé en 2010, servent à le maintenir en exploitation.

Le parc pour caravanes et site patrimonial Chief William, la station d’essence Chief Will-Yum et diverses entreprises comme Sugar Cane Wood Products, Sugar Cane Petroleum Products, Sugar Cane TreadPro et Borland Creek Logging appartiennent également à la bande. Elle perçoit aussi des impôts fonciers de plusieurs sociétés ferroviaires et de services publics dont les infrastructures traversent ses terres.

Les revenus de location, les impôts et le développement sont essentiels à la sécurité économique à long terme. La bande fait actuellement construire, tout près de l’autoroute 97, un nouvel ensemble résidentiel qui comprendra 28 parcelles de terrain viabilisées régies par un bail principal, avec sous-baux aux acheteurs. Elle cherche en ce moment à déterminer quelle serait la meilleure approche pour la construction sur ces parcelles dans le but de consolider son assiette fiscale à long terme pour financer les activités et le développement de la communauté.

L’élaboration d’un texte législatif visant les frais d’aménagement est un autre des projets de la bande. Cela aurait pour but d’assurer une contribution au coût de l’infrastructure collective lors de tout développement futur et permettrait à la bande de percevoir des impôts pour certains aménagements et pour l’infrastructure connexe.

L’imposition foncière procure une base solide de revenus pour construire, entretenir et améliorer les installations plutôt que d’essayer de sauver les bâtiments quand ils se détériorent. Les impôts peuvent aussi appuyer de façon significative les efforts de préservation de la culture et de la langue et combler d’autres besoins de la communauté.

La bande est consciente qu’elle ne peut pas se fier sur le long terme au financement d’AANC, qui ne cesse de diminuer. Il incombe à la bande de trouver des sources de revenus autonomes pour se bâtir un avenir solide. La bande est heureuse de faire valoir sa compétence en matière d’imposition, car c’est un outil précieux pour développer et renforcer sa communauté, en plus d’en assurer la durabilité.

La bande indienne de Williams Lake se trouve à un moment fort emballant de son histoire. Elle commence à peine à tirer parti des nombreuses possibilités ingénieuses et lucratives qui s’offrent à elle. Grâce à ses efforts actuels, elle sera en mesure de protéger ses terres et de soutenir la culture Secwepemc. L’objectif de la bande est de créer une communauté prospère et bien portante, et le pouvoir d’imposition l’aidera à concrétiser cette vision.

Archives

if (window.location.href.indexOf("?lang=fr") > -1) { var pp = 'Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour de la Commission de la fiscalité des Premières nations, y compris notre compensation trimestrielle la newsletter Path.'; jQuery("#mc_subheader > p").text(pp); jQuery(".mc_var_label.mc_header.mc_header_email").text('Adresse e-mail'); jQuery(".mc_email_format").text('Format préféré'); jQuery(".mc_signup_submit .button").val('Souscrire'); }