First Nations Tax Commission – Commission de la fiscalitè des premières nations
appelez-nous: +1 (855) 682 3682
5th Jul 2016 | by: FNTC

Le 27 avril 2016, le président Jules et les dirigeants des autres institutions de la LGF étaient invités à rencontrer le ministre fédéral des Finances William Morneau à Vancouver, en C. B. Le ministre avait convoqué la réunion dans le cadre de sa tournée pancanadienne postbudgétaire.

Cette réunion d’une heure était l’occasion pour les institutions de donner un aperçu de la genèse de la Loi sur la gestion financière des premières nations (LGF), des résultats collectifs à ce jour, du travail réalisé par chaque institution et de leurs plans respectifs pour l’avenir.

Les institutions, qui représentent plus de 180 Premières nations participant à la LGF, ont indiqué qu’elles pouvaient aider grandement le ministre, lequel a reçu le mandat d’établir une nouvelle relation financière avec les Premières nations du Canada. Chaque institution a offert de travailler avec le ministre des Finances à l’atteinte de ces objectifs et lui a demandé de soutenir son propre travail à cet égard. De plus, dans son « Budget fédéral de 2016 : Assurer la croissance de la classe moyenne », le gouvernement fédéral s’est également engagé à réaliser une série d’investissements importants dans l’infrastructure pour assurer un meilleur avenir pour les peuples autochtones. Des investissements prévus en infrastructure de près de 4,7 milliards de dollars sur les cinq prochaines années comprennent l’infrastructure éducationnelle (969 millions de dollars), l’infrastructure sociale (1,2 milliard de dollars), l’infrastructure verte (2,2 milliards de dollars) et l’infrastructure communautaire (255 millions de dollars). Ces investissements représentent

un élément clé de la stratégie du gouvernement fédéral pour une croissance économique inclusive. Le président Jules a présenté sa vision pour l’établissement, sous le régime de la LGF, d’un institut pour les infrastructures des Premières nations, qui, selon lui, pourrait aider les Premières nations à combler l’écart en matière de capacité et à produire une plus grande valeur pour leur argent, compte tenu des investissements importants que le gouvernement fédéral ferait. Le président a également parlé du travail réalisé à ce jour par la Commission à l’égard de la taxe autochtone sur les ressources proposée.

À la fin de la réunion, le ministre Morneau a remercié les institutions de l’avoir rencontré et de l’avoir aidé à comprendre leur travail. Il a indiqué que la réunion n’était qu’un début, et que les parties se rencontreraient de nouveau dans l’avenir.

if (window.location.href.indexOf("?lang=fr") > -1) { var pp = 'Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour de la Commission de la fiscalité des Premières nations, y compris notre compensation trimestrielle la newsletter Path.'; jQuery("#mc_subheader > p").text(pp); jQuery(".mc_var_label.mc_header.mc_header_email").text('Adresse e-mail'); jQuery(".mc_email_format").text('Format préféré'); jQuery(".mc_signup_submit .button").val('Souscrire'); }