First Nations Tax Commission – Commission de la fiscalitè des premières nations
appelez-nous: +1 (855) 682 3682
18th Jan 2017 | by: FNTC

Une délégation du centre de recherche Ngāi Tahu de l’Université de Canterbury, en Nouvelle-Zélande, est venue au Canada en septembre 2016 pour échanger des idées et établir une relation de travail avec les gens du Tulo Centre of Indigenous Economics et de la Commission de la fiscalité des Premières nations.

La délégation maorie, composée de Te Maire Tau et Lynne Te Aika, a visité plusieurs communautés des Premières nations de Colombie-Britannique et a pris part à plusieurs rencontres et événements, dont le forum annuel de l’Association des administrateurs fiscaux des Premières nations. M. Maire Tau et Mme Te Aika ont donné un exposé sur les similitudes et les différences entre les systèmes employés par les Maoris et ceux des Premières nations du Canada, ainsi que sur la stratégie des Maoris pour l’avenir.

Ces deux délégués ont appris avec grand intérêt de quelles façons nos Premières nations se servent de l’imposition foncière et de la taxe sur les produits et services des Premières nations (TPSPN) pour générer des revenus et pour stimuler le développement économique de leurs terres de réserve. Ils ont remarqué que cela permettait aux citoyens des Premières nations de participer à l’économie locale tout en s’assurant que leur argent reste dans leur communauté et sur leur réserve.

Les représentants maoris se sont intéressés au rôle de Tulo, qui soutient le développement de l’économie des Premières nations et l’élargissement de leur compétence foncière. Ils ont souligné la particularité du centre, soit qu’il s’intéresse principalement à la mise sur pied d’économies locales pour les Premières nations au lieu de se pencher sur des questions de souveraineté et de colonisation.

Les centres Ngāi Tahu et Tulo cherchent maintenant à unir leurs efforts pour créer un consortium afin d’aider les nations autochtones à assurer leur développement économique. Ce partenariat sera fondé sur des valeurs communes en matière de développement économique sur les réserves. Ses principaux centres d’intérêt seront l’établissement d’une relation financière avec la Couronne ou le gouvernement fédéral, la compétence sur les terres de réserve, les compétences fiscales et de gestion des finances, les nouveaux titres fonciers, les théories économiques appliquées et les aspects pratiques de l’administration et du développement des tribus et des bandes.

Photo : Te Maire Tau, Lynne Te Aika entourés d’étudiants après leur conférence au centre.

if (window.location.href.indexOf("?lang=fr") > -1) { var pp = 'Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour de la Commission de la fiscalité des Premières nations, y compris notre compensation trimestrielle la newsletter Path.'; jQuery("#mc_subheader > p").text(pp); jQuery(".mc_var_label.mc_header.mc_header_email").text('Adresse e-mail'); jQuery(".mc_email_format").text('Format préféré'); jQuery(".mc_signup_submit .button").val('Souscrire'); }